Le mot du médecin

Avant de découvrir les joies du jogging et de démarrer un programme d'entraînement en vue d'un marathon, il faudrait réaliser un bilan de santé complet.

Ce bilan est indispensable chez tout sportif de plus de 40 ans, chez les enfants et adolescents ou simplement chez tout sportif soucieux de sa santé et désireux d'améliorer ses performances

Pourquoi ?

L'examen cardiosportif a deux buts essentiels :

  1. dépister les contre indications temporaires ou définitives
  2. établir une carte d'identité physiologique ( VO2 max, seuil aérobie et anaérobie, …)

Comment ?

1. Anamnèse

  • antécédents familiaux cardiovasculaires, neurologique, métaboliques
  • antécédents personnels médicaux ( allergies pression artérielle, … ) chirurgicaux, orthopédique, traumatologique, prise de médicaments, alcool, tabac, …
  • anamnèse sportive, accidents sportifs, malaises, plaintes liées à l'effort ( vertiges, essoufflement anormale, palpitations,
    douleurs thoraciques, crampes, transpiration anormale, …)

2. Examen clinique classique
3. Prise de sang
4. Test d'effort sur tapis ergométrique
5. Examen complémentaire en fonction des résultats de l'examen de routine

L'examen médicosportif a un rôle préventif, une correction des facteurs de risque cardiovasculaire et des règles hygièno - diététiques, s'applique à tout le monde

Quelques conseils pratiques

BOISSONS

Boire, boire, boire … telle pourraitêtre la plus sage des recommendations pour qui veut réussir un marathon ; et cela sans attendre d'avoir soif et sans avoir peur d'un arrêt pour s'hydrater au mieux.

Quelle boisson ingérer ?

Une solution glucosée ( le sucre active l'entrée de l'eau dans les tissus ) additionnée de sel, donc une boisson hypo ou isotonique à concentration croissante au fur et à mesure que les Km s'accumulent ( les besoins en glucose augmentent progressivement )

Mélange EAU + SELS + GLUCIDES

VETEMENTS

Choisissez une paire de chaussures et de chaussettes dûment testées à l'entraînement et qui n'occasionnent aucune irritation

Portez des vêtements appropriés au temps ; s'il fait très chaud, ne portez qu'une tenue blanche ( y compris une casquette et épongez - vous régulièrement )

VITESSES

A l'entraînement, respectez vos vitesses pour progresser lentement mais sûrement, à votre rythme sans vous soucier du regard et de la pensée des autres.

En course respectez également vos vitesses, vous pourrez toujours accélérer la deuxième partie de la course, vous aurez alors doublement réussi votre objectif.

Pour terminer, gardez toujours à l'esprit que la course à pied est un jeu. Courir doit rester un plaisir même si vous ratez votre course ou si vous n'améliorez pas votre temps

Entraînez vous avec sérénité, réflexion et amusement. Courir vite, courir à sa vitesse aussi rapide ou aussi lente soit elle doit rester un jeu : le jeu du corps et de l'esprit.

Dr Sophie Demanez